Score du chargeur hybride Oyama

Puissance solaire:
Capacité
Poids & portabilité:
Solidité:
Total:

Un appareil décevant à tous les niveaux. Il ne charge pas au soleil, sa batterie s’use tellement vite qu’elle ne peut pas charger les téléphones après trois usages et enfin, la coque est fragile. Seul point positif: le design est un peu plus jolie que dans la moyenne.

Interruption de charge

C’est un des seuls points que nous pensions correct pour ce chargeur solaire. Ce chargeur récupère la charge assez rapidement quand elle est interrompue. C’est une caractéristique assez commune dans la catégories des batteries portables solaires.

Malheureusement des tests plus poussés nous ont montré un défaut du circuit: lorsqu’il y a de l’ombre, le panneau solaire consomme l’énergie stockée en batterie. Normalement, vous avez une barrière qui permet le courant panneau-vers-batterie et bloque le courant batterie-vers-panneau. Ici pas. Donc un nuage passant déchargera votre batterie.

Vitesse de charge

Test au soleil du chargeur oyama

Test au soleil du chargeur oyama

Le chargeur Oyama est vendu comme « pouvant charger un téléphone en 90 minutes ». C’est vrai… si la batterie est chargée. Donc si vous rechargez cette batterie solaire par prise murale, puis chargez votre téléphone, cela prendra 90 minutes. Mais le but est d’acheter une batterie externe solaire, pas juste une batterie externe.

Pour ce qui est de la charge solaire, c’est une déception. Nous avons envoyé cette batterie à notre testeur sur l’ile de la Réunion. Il a fallu une journée de soleil, 9h de fin printemps, pour charger ce chargeur. Pas trop mal en fin de compte, sauf lorsqu’on réalise que la batterie du chargeur ne peut chargeur que 30% d’un smartphone. 30

Chargement de plusieurs appareils

Le Oyama ne possède qu’un port de batterie, il ne charge donc peut donc pas charger plusieurs appareils simultanément.

Capacité du chargeur Oyama

Oyama chargé solairement au maximum

Oyama chargé solairement au maximum: seuls deux leds sur trois sont allumées.

Il est courant que les batteries externes solaires soient décevantes en ce qui concerne la charge solaire. Le chargeur Akeem, le Poweradd ou le Tssibe ne font pas exception. Si vous voulez vraiment charger au solaire, considérez plutôt un panneau solaire portable.

La grosse différence est que souvent, ces batteries externes solaires ont quand même une bonne batterie et servent donc, en pratique, comme powerbank. Ici, on a même pas ça. Le Oyama, soit disant 1,5 charges de téléphones (4000 mah) a pu délivrer 2/3 d’une charge (1800 mah).

Et notre opinion a continué d’empirer. Après deux semaines d’utilisation, la batterie n’a donné plus que 380 mah, 16% d’une charge! On est en-dessous de 10% de ce qui est annoncé. 16% d’une charge, c’est ridicule. Même en la chargeant sur prise, le chargeur solaire Oyama ne fournissait pas de meilleur résultat. C’est le pire de tous nos chargeurs testés.

Solidité et portabilité

Solidité niveau porcelaine.

Le chargeur, avant qu’on le teste dans des chutes, avait déjà la coque ouverte et montrait le circuit. Donc oubliez l’imperméabilité, on a pas osé le tester.

Même le cable de charge intégré nous a effaré: nous avons essayé de le retirer de la prise, il est resté dans notre main. On en est venu à se demander si il avait même un jour été attaché au chargeur. N’ayant pas d’entrée usb de charge, nous ne pouvions plus que le charger par le solaire… Nos ingénieurs n’ont pas été plus loin, le niveau minimum était déjà atteint.

Question de portabilité, il est léger, pas très grand et facile à mettre en poche. Ce serait parfait si il pouvait aussi charger, mais n’en demandons pas trop.

Design

Chargé avec notre cable

Le chargeur Oyama chargeant notre Iphone 6 de test.

L’apparence est sympa, un peu réfléchie. Ce sera bien le seul bon point de notre test avec la lampe de poche intégrée.

Niveau design d’utilisation, on atteind pas un très haut niveau. Le cable s’est révelé être assez court, et en pratique nous avons utilisé un de nos cables pour le charger par prise.

Bonus: la guarantie

Nous avons acheté le produit dans une grande chaine de magasin francais style « environment et maison ». L’avantage de cette chaine est la guarantie qu’elle offre. Notre produit n’a pas fonctionné une première fois, ils nous l’ont rapidement remplacé. Bon le produit est resté inutilisable, mais l’effort y était.

16%
Puissance

8%
Capacité

82%
Portabilité

14%
Solidité

Conclusion

Ne l’achetez pas. Cette batterie, lorsque que chargée sur prise murale après la déception de voir qu’elle ne charge pas au soleil, ne chargera que 16% de votre smartphone.

Ce chargeur, à la solidité de porcelaine, n’offre rien de ce qu’on peut attendre du solaire ou d’une batterie. Par décence, nous n’avons pas mis de lien pour l’acheter sur Amazon. Si vous tenez vraiment à charger vos appareils au soleil, nous recommandons le test-achat d’un de nos top 5, comme le Ravpower 24W.

pire chargeur solaire Oyama

notre pire chargeur solaire, le Oyama